jeudi 1 décembre 2016

C'était le 2 décembre 1959 à 21h13, sous l'effet de pluies torrentielles, près de 50 millions de mètres cubes d'eau déferlent sous la forme d'une vague de 40 mètres de haut ravageant tout sur son passage jusqu'à la mer, à Fréjus... Le Barrage de Malpasset cède causant la mort de 423 personnes.
Retour en images sur cette tragédie.

https://drive.google.com/file/d/0B1oYIv03nz5UMlppR2hIMVdMWUU/view?usp=drivesdk
Le désastre

lundi 28 novembre 2016

C'est vendredi, ce 2 décembre ; la visite de l'appartement témoin de l'Adee ( Association pour le développement de l'éducation à l'environnement), à Fréjus, de 17 à 19h, venez découvrir comment économiser et avoir de bons réflexes écologiques dans nos homes sweet homes !




jeudi 24 novembre 2016

Rencontre / débat : la gestion des déchets


Programme de la  sixième rencontre écocitoyenne.

Au moment où le Conseil Départemental vient de terminer une vaste enquête publique lui permettant de concevoir et mettre en œuvre un Plan de Prévention et de Gestion des Déchets Non Dangereux du Var,
Au moment où des initiatives sont prises pour stocker et traiter les déchets à Bagnols en Forêt ,
Après les journées Planète CAVEM qui ont évoqué ce thème, et au moment où la CAVEM innove dans le domaine,
Mais aussi au moment où l’avenir du site de Balançan n’est plus très clair alors que le monstrueux tas d’ordures continue de s’élever,
Au moment encore où les dépôts de gravats continuent à être effectués en Basse Vallée de l’Argens et dans l’Estérel

Il nous a paru opportun de prendre le temps de réfléchir ensemble entre citoyens au devenir possible de nos déchets sur notre territoire et de comprendre les technologies et les stratégies qui pourraient faire d’eux une véritable ressource.

Programme :
La situation des déchets dans le Var , état des lieux.  Le site de Balançan,  ses nuisances et son devenir. Par Jean Matéo d'Ethique et Environnement,
La problématique générale des déchets et l'économie circulaire qui peut en découler par Mr Pierre Michel de l'UDVN 83,
Quelle communication pour convaincre les citoyens ? par Mr Stéphane Thomine de l'association ABI et Mr Michel Tosan, maire de Bagnols,
La question des dépôts de gravats du bâtiment dans la BVA par Mr Michel Ruby.

Les intervenants.
Membres d’associations environnementales ou élus locaux ce sont tous des citoyens experts dans leur domaine d’intervention. Tous issus du territoire ils sont une ressource pour aider à concevoir un autre avenir possible de nos déchets

lundi 21 novembre 2016

EME SOUTIENT LES LUTTES DES CITOYENS





A l’enquête publique de cet été, vous êtes des 300 personnes qui se sont déclarées défavorables à la mutation de la zone des 32000 m2 de bâti de service public pour la rendre urbanisable sans restriction.


Le rapport du commissaire-enquêteur du 25 août est également défavorable,
de même que l’avis émis par le sous-préfet au titre du contrôle de légalité de l’État.

Malgré cela, la mairie a décidé de passer en force
lors du conseil municipal du 21 novembre 2016.

Le 21 novembre à 17h, place de la mairie, avant le conseil municipal, vous pouvez nous rejoindre pour une manifestation pacifique de citoyens qui entendent être respectés.


Le Collectif
lecollectif83@gmail.com


mardi 18 octobre 2016

C'était samedi 29 Octobre au Centre Culturel de Saint-Raphaël ...

Programme de la cinquième rencontre écocitoyenne.

A l’heure de la mise en application des bonnes résolutions de la COP 21 la question de l’habitat se trouve au centre des problématiques à gérer pour à la fois protéger notre environnement et mieux vivre au quotidien. Dans notre région où la nature offre d’immenses possibilités l’opportunité de concevoir un habitat intégré au milieu est d’actualité. 

Nous aborderons les ponts suivants :

 Une maison bioclimatique, qu'est ce que c'est ?   Diminuer, voire supprimer, sa consommation d'énergie,   Minimiser son impact sur l'environnement,   Optimiser le confort de ses habitants sans gaspiller,  Maisons individuelles et habitat collectif : les techniques, les matériaux.


Les intervenants.

Pierre Pralus et Bruno Bazire, architectes adhérents au réseau « Ecobatissons »  peuvent être qualifiés d’ écoarchitectes tant leur spécialisation dans l’art d’adapter l’habitat à son environnement est poussée. Ils ont conçu de nombreuses réalisations qui vont de la maison individuelles à l’écoquartier.



5°Conférence – Débat du cycle urbanisme et citoyenneté Construire dans le sud L’habitat bio climatique Samedi 29 Octobre 2016 à 16h 
Centre culturel de Saint Raphaël Salle Mistral  avec la participation de Pierre Pralus et Bruno Bazire de l’association

 








5°Conférence – Débat du cycle urbanisme et citoyenneté 

Construire dans le sud

L’habitat bio climatique

























Samedi 29 Octobre 2016 à 16h



Centre culturel de Saint Raphaël Salle Mistral





avec la participation de Pierre Pralus et Bruno Bazire de l’association Ecobatissons.

mercredi 11 mai 2016




4°Conférence – Débat

du cycle urbanisme et citoyenneté

BATAILLES EN BORD DE MER

menées et à mener…





La lutte constante pour protéger notre littoral à travers l’histoire du Conservatoire du littoral et les menaces actuelles que fait peser la pression  immobilière.





Vendredi 27 mai 2016 à 18h30

Centre culturel de Saint Raphaël

Salle Mistral

avec la participation de Christian Desplats, ex délégué régional du Conservatoire du Littoral, auteur de « Batailles en bord de mer 

Programme de la quatrième rencontre écocitoyenne. 
L’Etat a décidé de créer en 1975, le Conservatoire du littoral, un établissement public sans équivalent en Europe dont la mission est d’acquérir des parcelles du littoral menacées par l’urbanisation ou dégradées pour en faire des sites restaurés, aménagés, accueillants dans le respect des équilibres naturels. Cette création a été réalisée après de nombreuses luttes d’usagers et de riverains et a permis la conservation et la valorisation de nombreux espaces menacés par l’urbanisation « sauvage » ou la dégradation de sites naturels remarquables. Nous avons la chance sur Fréjus d’abriter un des fleurons de cette action de conservation : les étangs de Villepey, refuge d’oiseaux migrateurs et d’espèces aquatiques rares. D’autres réalisations du Conservatoire sont présentes dans le Var, telles le Domaine du Rayol, au Rayol Canadel, le Cap Lardier à Cavalaire. De fait le département du Var est un des départements littoraux du sud les mieux protégés de la voracité immobilière. Mais cette situation est fragile : les appétits immobiliers ne se sont pas calmés et il existe aujourd’hui de nombreuses menaces qui vont dans le sens d’une « bétonisation » du littoral.
Il est absolument nécessaire de rester vigilants et d’en parler car de nombreux projets peuvent compromettre l’avenir de ce bien public qu’est l’espace littoral. Terres vierges protégées du bêton, refuges d’espèces animales aquatiques, terrestres ou aériennes, elles font partie de notre richesse commune et de l’attrait de notre coin de Provence. Nous aborderons avec notre intervenant l’histoire de cette conservation mais aussi les menaces actuelles qui planent sur ce bien commun.
L’intervenant, Christian Desplats.
Christian DESPLATS a consacré sa vie professionnelle et citoyenne à la défense des espaces remarquables de notre région : d’abord comme adjoint au maire de Rougiers (Var) et président du Syndicat intercommunal de la Sainte Baume, puis comme secrétaire général de l’Agence Régionale pour l’Environnement, enfin comme délégué Var puis régional du Conservatoire du Littoral.
A ce titre, il a contribué de manière décisive à la protection définitive et la mise en valeur de nombreux sites naturels parmi les plus emblématiques de notre région, et notamment: en Camargue, en Crau, sur les rives de l’étang de Berre ou les Calanques dans les Bouches-du-Rhône; sur la baie des Lecques, les îles et salins d’Hyères, les Maures, la presqu’île de Saint-Tropez ou le delta de l’Argens dans le Var ; sur l’Estérel, les collines cannoises et niçoises, ou la Riviera dans les Alpes-Maritimes.
Conseiller Régional, Christian DESPLATS a été élu en 2010 Président de l'Agence Régionale pour l'Environnement (ARPE), agence publique constituée par la Région et les Départements pour apporter une assistance technique aux collectivités et acteurs de l'environnement et du développement durable sur le territoire régional. Aujourd’hui à la retraite il est l’auteur de « batailles en bord de mer », livre qui relate l’histoire de la conservation du bord de mer, les intérêts en jeu. Nous aborderons bien évidemment les enjeux actuels et les batailles à mener.

Au-delà des conférences :
L’Assemblée Générale de l’association se tiendra le 30 juin 2016 et réunira tous les adhérents, anciens et nouveaux, pour décider ensemble de l’action à venir. D’ores et déjà deux ateliers citoyens sont programmés pour la rentrée :
·         Atelier urbanisme et citoyenneté : quel projet urbain pour un avenir écologique et humain viable ?
·         Atelier espaces ruraux et naturels : quels projets pour nos espaces naturels et agricoles (Estérel, Argens, etc…) ?
Association EME - Contact : eme@mailoo.org
Site web : http://eme83.org







lundi 18 avril 2016



Cycle Urbanisme et citoyenneté

3° conférence débat.

Coup de chaud sur l’agriculture et les forêts en PACA.

Les effets du changement climatique sur la végétation : à quoi faut-il s’attendre ?


Samedi 23 avril 2016 à 16h

Centre culturel de Saint Raphaël

Salle Mistral

avec la participation de Bernard Seguin, chercheur à l’INRA d’Avignon, contributeur du GIEC,

 
Pour participer réservez par mail.
  
Participation aux frais : 5 euros



Association EME - Contact : eme@mailoo.org                                                                      Site Web http://eme83.org
Programme de la troisième rencontre citoyenne.

L’intervenant est signataire de l’appel lancé par 400 scientifiques français aux instances de la Recherche française en leur demandant de prendre position dans la polémique sur la science climatique. Maintenant à la retraite, il a été  responsable à l’Inra de la Mission sur le changement climatique et l’effet de serre. Il a contribué aux rapports du GIEC (Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat). Son ouvrage « Coup de chaud sur l’agriculture » sera en vente sur place. Nous ferons par ailleurs appel à divers spécialistes de notre agriculture et de nos espaces naturels locaux. L’intervenant, Bernard SEGUIN.
Au programme de cette conférence : l’effet de serre et les projections climatiques, les effets sur la végétation, les projections pour la région, les observations récentes. Si le réchauffement se limite à +2° C ou + 3° C, le minimum prévu par les experts internationaux, l’agriculture sera capable de s’adapter. Les inquiétudes s’aggravent avec les scénarios les plus pessimistes, dans le cas où le réchauffement atteindrait + 4 à 5° C. Mais qu’est ce que cela veut dire pour nous, habitants du territoire de la CAVEM ? Les vignes, par exemple, vont-elles disparaitre ? Verra-t-on des champs de maïs en Laponie ou des vendanges au nord du Danemark ? Les terroirs seront-ils menacés ? Certains bouleversements interviennent déjà : avancement de la date des vendanges, avancement de la floraison. Le changement climatique participe à la modification de la carte agricole mondiale. A la fin du siècle, la productivité agricole pourrait varier de – 50 % pour les pays de l’hémisphère Sud à + 15 % pour ceux de l’hémisphère Nord. Les régions tempérées seront ainsi favorisées par le réchauffement climatique et les autres en subiront des conséquences négatives. Après les questions liées à l’eau - celle de la mer qui monte inexorablement et qui interroge notre manière d’habiter le territoire (première conférence) puis celle des cours d’eau qui débordent régulièrement et qui interpelle tout autant nos décisions (deuxième conférence)- nous abordons la problématique du changement climatique et du réchauffement de notre planète. Alors que la COP 21  vient tout juste de se tenir et s’est conclue sur une note plutôt positive en termes de volonté d’agir, il nous a semblé logique d’aborder ce problème pour compléter le tableau des déterminants de nos conditions de vie.

vendredi 26 février 2016

Seconde conférence : Inondations : la faute au ciel ?


2°Conférence – Débat
du cycle urbanisme et citoyenneté

Inondations : la faute au ciel ?
Faire avec nos cours d’eau et non contre eux.

 Samedi 19 mars 2016 à 16h

Maison des associations, salon, rue de la Soleillette, Saint Raphael, 83700.

avec la participation d’Olivier Arnaud, ingénieur hydrobiologiste,
et avec le concours de l’association Vivre Installé au Val d’Argens

 
Qui est EME ?

L’association Écocitoyenneté entre Mer et Estérel (EME) se donne pour objet de faciliter la réappropriation par les citoyens des espaces urbains et naturels du territoire de la CAVEM, à travers des initiatives permettant la mise en débat de leur environnement et de leur aménagement. Elle est composée de citoyenn (e)s de l’agglomération, sensibles aux questions environnementales et attachés à la démocratie.

Qu’est-ce que le cycle de conférences apporte de nouveau ?

Ces conférences ont pour but d’informer les citoyens sur les enjeux écologiques d’aujourd’hui, en faisant le lien entre le global et le local et en puisant aux sources scientifiques et techniques les plus fiables. Elles visent aussi à faire dialoguer entre eux les citoyens et tous les acteurs engagés dans la gestion de nos espaces (associations, collectifs, professionnels et collectivités territoriales) pour une participation active à la gestion de leur environnement. Ce cycle voudrait développer ainsi une pratique raisonnable de la démocratie participative et devrait permettre d’initier la recherche commune de solutions individuelles et collectives à certains enjeux locaux.

Qui sont les partenaires d’EME ?

Les villes situées sur le territoire de la CAVEM, la CAVEM, la radio RCF  qui retransmettra certaines des conférences, des associations culturelles et sociales présentes sur le territoire.

La manière dont se déroule chaque conférence – débat : un partage du savoir

La première partie est une conférence assurée par une personnalité scientifique de référence et dure environ une heure. Les propos du ou de la conférencière peuvent être illustrés par un diaporama, des vidéos ou tout autre support visuel. Le deuxième partie est un débat avec la salle ou entre participants dans la salle et vise à rechercher des pistes de travail communes sur le plan local.



Association EME - Contact : eme@mailoo.org


Programme de la seconde rencontre citoyenne.



La première conférence débat du 6 février dernier a porté sur l’évolution prévisible de nos villes littorales en fonction des changements climatiques prévus et de la montée du niveau de la mer. La discussion a mis en évidence quelques points controversés concernant l’aménagement urbain et les risques qui planaient sur nos lieux de vie. En même temps nous avons été encouragés, en tant que citoyens, à nous investir dans des démarches de projet pour adapter dès maintenant nos modes d’habiter le territoire. Certains ont parlé d’ateliers citoyens pour imaginer l’avenir ensemble et non le subir.

Cette fois ci nous vous vous proposons d’aborder une question récurrente qui est la gestion des risques liés… à l’eau douce. Les inondations de la basse vallée de l’Argens ont causé beaucoup de dégâts et d’émois en 2010 et 2014. Sont-elles prévisibles ? Sont-elles plus nombreuses qu’avant ? A quelles raisons sont-elles dues ? Comment y faire face ?

Ces questions sont essentielles d’autant que des vies humaines mais aussi de nombreuses activités économiques liées à l’agriculture et au tourisme semblent menacées.

Pour tenter de répondre à ces questions nous proposons dans un premier temps de comprendre le régime méditerranéen des eaux à travers l’histoire des inondations en Provence sur plus de deux siècles. Puis de nous interroger sur l’incidence de l’urbanisation et des modes de gestion de l’eau. C’est Mr Olivier Arnaud, hydrobiologiste qui nous éclairera sur ces points.

Puis nous verrons avec les représentants de l’association Vivre Installés dans la Vallée de l’Argens comment les citoyens concernés s’organisent et quelles sont leurs propositions. Enfin nous débattrons tous ensemble des outils à disposition pour gérer et prévenir les inondations.

Participation aux frais : 5 euros


lundi 11 janvier 2016

PROGRAMMATION DU CYCLE DE CONFERENCES


PROGRAMMATION DU CYCLE DE CONFERENCES – DEBAT ORGANISE PAR 

« ECOCITOYENNETE ENTRE MER ET ESTEREL  (EME) »

SUR L’AGGLOMERATION  DE FREJUS- SAINT RAPHAEL.



Qui est EME ?

L’association Écocitoyenneté entre Mer et Estérel (EME) se donne pour objet de faciliter la réappropriation par les citoyens des espaces urbains et naturels du territoire de la CAVEM, à travers des initiatives permettant la mise en débat de leur environnement et de leur aménagement. Elle est composée de citoyenn (e)s de l’agglomération, sensibles aux questions environnementales et attachés à la démocratie.

Qu’est-ce que le cycle de conférences apporte de nouveau ?

Ces conférences ont pour but d’informer les citoyens sur les enjeux écologiques d’aujourd’hui, en faisant le lien entre le global et le local et en puisant aux sources scientifiques et techniques les plus fiables. Elles visent aussi à faire dialoguer entre eux les citoyens et tous les acteurs engagés dans la gestion de nos espaces (associations, collectifs, professionnels et collectivités territoriales) pour une participation active à la gestion de leur environnement. Ce cycle voudrait développer ainsi une pratique raisonnable de la démocratie participative et devrait permettre d’initier la recherche commune de solutions individuelles et collectives à certains enjeux locaux.



Qui sont les partenaires d’EME ?



Les villes situées sur le territoire de la CAVEM, la CAVEM, la radio RCF qui retransmettra certaines des conférences, des associations culturelles et sociales présentes sur le territoire.



La manière dont se déroule chaque conférence – débat : un partage du savoir



La première partie est une conférence assurée par une personnalité scientifique de référence et dure environ une heure. Les propos du ou de la conférencière peuvent être illustrés par un diaporama, des vidéos ou tout autre support visuel. La deuxième partie est un débat avec la salle ou entre participants dans la salle et vise à rechercher des pistes de travail communes sur le plan local.



Participation aux frais : 7 €




LE PROGRAMME DE FEVRIER A JUIN 2016 :





Toutes les conférences auront lieu tous les samedis à 16h. La première aura lieu au Centre Culturel de Saint Raphael. Le lieu de chaque prochaine conférence sera annoncé au fur et à mesure.



Samedi 6 février 16 h :
« VILLES REELLES-VILLES POSSIBLES » .



Lieu : salle du Ponant, Centre Culturel de Saint Raphael.



Thème : Comprendre comment nos villes côtières (telles que Fréjus et Saint Raphael) se sont bâties, en fonction de quelles histoires, de quelles contraintes et de quelles volontés, et ce qu’il en résulte aujourd’hui au niveau de la vie urbaine au quotidien. Débattre des problèmes et des risques actuels et de leur résolution éventuelle.



Conférencière : Mme Odile Jacquemin, architecte urbaniste, docteur en histoire du paysage.



Ouvrage de référence : Deux siècles d’histoire d’un paysage entre terre et mer. Hyères de 1748 à nos jours. Hyères, Mémoire à lire, territoire à l’écoute, 2012.



Samedi 19 mars 16 h :
LES INONDATIONS VAROISES : LA FAUTE AU CIEL ?



Lieu : à déterminer (demande en cours)



Thème : Comprendre le régime méditerranéen des eaux à travers l’histoire des inondations en Provence sur plus de deux siècles. S’interroger sur l’incidence du changement climatique, de l’urbanisation et des modes de gestion de l’eau. Débattre des outils à disposition pour gérer et prévenir les inondations.



Conférencier : Mr Olivier Arnaud, hydrobiologiste, Directeur du Domaine du Rayol.



Références : Ancien ingénieur à la Maison Régionale de l’Eau de Barjols, a réalisé de nombreuses études hydrologiques pour EDF et les collectivités territoriales.



Samedi 23 avril 16 h :
LE CHANGEMENT CLIMATIQUE EN PACA : A QUOI FAUT IL S’ATTENDRE ?



Lieu : à déterminer (demande en cours)



Thème : Comprendre les changements climatiques en train de s’opérer dans la nature et l’agriculture de notre région à travers les signes qu’elles nous en donnent. Comprendre ce qu’est le changement climatique, la couche d’ozone et les mécanismes de transformation en cours en lien avec les rejets de CO2. Débattre sur les choix à opérer sur le plan des modes de vie comme sur celui des aménagements.



Conférencier : Bernard Seguin, chercheur, ancien responsable à l’Inra de la Mission sur le changement climatique et l’effet de serre. Il a contribué aux rapports du GIEC (Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat). Signataire de l’appel lancé par 400 scientifiques français aux instances de la Recherche française en leur demandant de prendre position dans la polémique sur la science climatique.



Références : Coup de chaud sur l’agriculture, Editions Delachaux et Niestlé, Collection Changer d'ère. Dans cet ouvrage, Bernard Seguin explore les projections actuelles et leurs incidences sur l’agriculture, donnant une information nuancée et accessible pour que chacun puisse comprendre cet enjeu majeur du changement climatique



Samedi (date à déterminer car conférencier en ce moment à l’étranger) Mai, 16 :
BATAILLES EN BORD DE MER.

Lieu : à déterminer (demande en cours)

Thème : La rude bataille pour préserver le littoral à travers la création du conservatoire du littoral. Depuis quarante ans, le conservatoire du littoral a pour mission d’acquérir des espaces naturels en bord de mer pour les soustraire au marché immobilier et les mettre sous protection définitive, pour tous et pour toujours. Le conférencier,  directeur pendant 40 ans du Conservatoire du Littoral , viendra nous présenter ces moments savoureux et plein d’enseignements sur l’opiniâtreté nécessaire à tout combat de protection de la nature.  A partir de son témoignage le débat devrait permettre de s’ouvrir aux autres facettes actuelles de la protection du littoral.

Conférencier : Christian Desplats , ancien délégué régional du conservatoire du littoral.

Références : Batailles en bord de mer, www.batailles-en-bord-de-mer.com. Délégué régional du Conservatoire du littoral en Provence-Alpes-Côte d’Azur pendant de longues années, Christian Desplats a vécu de l’intérieur de nombreux dossiers « chauds », de la Camargue à Cap-Martin en passant par les archipels de Marseille ou les salins d’Hyères. Aujourd’hui libéré de ses obligations de réserve, il nous raconte par le menu les dessous des conflits et négociations qui ont permis parfois (mais pas toujours !) de placer des sites emblématiques sous la protection du Conservatoire. Autant d’histoires narrées d’une plume alerte, qui se lisent comme de vrais petits polars.

Samedi 4 ou 11 juin (à confirmer) :
L’HABITAT BIOCLIMATQUE : HABITER MIEUX LA TERRE.

Lieu : à déterminer (demande en cours)

Thème : Comprendre ce qu’est concrètement l’architecture bioclimatique à partir de la définition suivante : « la conception bioclimatique a pour objectif principal d'obtenir des conditions de vie, confort d'ambiance, adéquats et agréables de manière la plus naturelle possible, en utilisant avant tout des moyens architecturaux, les énergies renouvelables disponibles sur le site, et en utilisant le moins possible les moyens techniques mécanisés et le moins d'énergies extérieures au site, tel que les énergies fossiles ou l'électricité, produits et apportés de loin à grands frais ». En voir des exemples et s’interroger sur son rapport à un urbanisme plus sain.

Conférenciers : Société Trihab, Messieurs Bazire et Pralus, et Réseau Ecobatissons (conférencier pour le moment inconnu)..

Références : documentation à recevoir

La petite bibliothèque "idéale de l'urbaniste"


Deux siècles d’histoire d’un paysage entre terre et mer. Hyères de 1748 à nos jours. Hyères, Mémoire à lire, territoire à l’écoute, 2012. Odile Jacquemin


Coup de chaud sur l’agriculture, Editions Delachaux et Niestlé, Collection Changer d'ère Bernard Seguin

Bataille en bord de mer,  les défis de la protection du littoral,Edition Documents, Christian Desplats

Gilles Clément "Manifeste du tiers paysage" Edition Sens & Tonka  ISBN 9782845342363

La ville franchisée : Formes et structures de la ville contemporaine (Broché)
de David Mangin (Auteur)

Du Far West à la ville, L urbanisme commercial en questions Broché – 20 novembre 2014
Le pire des mondes possibles de Mike Davis et Jacques Mailhos 13 septembre 2007     
   
City of quartz de Mike Davis et Marc St Upéry

Au delà de Blade Runner : Los Angeles et l'imagination du désastre ( nouvelle édition) Mike Davis

La ville sur mesure - François Grether-Grand prix de l'urbanisme 2012- hommage à Marcel Roncayolo de Ariella Masboungi et collectif

La ville est une figure libre- Grand prix de l'urbanisme  de Ariella Masboungi , Laurent Théry + collectif